Rechercher
  • upam66

Régis Gutnik, Alpha PC« J’aime me prendre la tête sur des pannes compliquées »



Nouveau venu à Argelès mais pas dans l’informatique: Régis Gutnik n’aime rien tant que débusquer les pannes d’ordinateur les plus coriaces. Une passion d’enfance devenu le métier de toute une vie, et une entité: Alpha PC.


« - Bonjour, vous pouvez me montrer?

  • Vous montrer quoi?

  • Comment me connecter! »

Une dame au chemisier fleuri tend un sac d’ordinateur à Régis Gutnik. Un restaurateur lui succède. Lui voudrait améliorer les performances informatiques de son établissement.

Il est 10h ce matin de juillet, et le petit local d’Alpha PC peine à contenir ses clients. Située au coeur d’Argelès, la boutique d’informatique de Régis Gutnik a ouvert en toute discrétion en janvier dernier. Le confinement ne lui a pas fait baisser le rideau, bien au contraire. Considéré comme un commerce indispensable, Alpha PC a multiplié les interventions. Et l’affaire se poursuit avec succès en plein coeur de l’été. Professionnels comme particuliers, chacun est sûr de trouver une réponse dans ce local au sol jonché de machines et de câbles.

Parisien pure souche, Régis Gutnik fait partie des premiers enfants à avoir eu un ordinateur chez eux. Génération 2X81, Spectrom, TO7… Le nec plus ultra de l’informatique à l’époque. « Aujourd’hui, le téléphone le moins cher est plus puissant que ces machines », s’amuse-t-il, en sortant une antiquité d’une pile de portables, une pièce de collection pour les initiés.

Il avait 12 ans quand pour la première fois, il a remonté seul un ordinateur. Le quadragénaire a fait toute sa carrière dans la télécommunication. Chez Wanadoo, il a été l’un des premiers à vendre l’équivalent des boxes internet. À France Telecom, il a formé les vendeurs à l’usage des bornes internet en libre service… Avant de tout quitter pour lancer sa propre affaire en Normandie, en quête d’un meilleur cadre de vie.

C’est là, à Saint-Marcel, en 2007, qu’est né le premier Alpha PC. Les institutions, communes et communautés de communes, accueillent alors à bras ouverts le nouvel arrivant. Il embauche six salariés, ouvre un deuxième magasin, Delta PC… Puis, aléas de la vie, ferme tout et tente une aventure hôtelière dans le sud, à côté d’Alès. Celle-ci se nommera « Le clos de Léo », une pizzeria grill du nom de son fils. Elle fonctionnera trois ans: très bien la première saison, beaucoup moins une fois les touristes partis.

C’est alors qu’il décide de déménager à Argelès, ville où il venait passer tous ses week-ends en famille. Faute de trouver un poste de directeur commercial, Régis Gutnik se crée son propre emploi. Il ressuscite Alpha PC, avec un certain avantage. Il est le seul réparateur de Macs entre la frontière espagnole et Perpignan, hors magasins Apple.

Les journées passent sans monotonie. Il n’y a pas d’intervention typique dans le quotidien d’Alpha PC. Soudure de carte mère, reconditionnement, changement d’écran, amélioration d’un parc informatique… Et bien que les tutos sur internet se multiplient, l’expertise de Régis Gutnik le rend indispensable. Deux élans le guident: « le contact avec les gens et trouver des pannes. Mais pas des pannes faciles! J’aime me prendre la tête.»

Aux côtés de professionnels, 45% de sa clientèle est âgée de plus de 60 ans. Bien souvent, des grands-parents voulant communiquer avec leurs petits-enfant, apprendre à envoyer des mails, bon gré mal gré… Régis Gutnik les forme à domicile, équipé de l’outil le plus indispensable à sa profession: « la patience », lâche-t-il avec un petit sourire.

35 vues0 commentaire